Publié par : Ann & Stéphane | 3 janvier 2018

25 au 31.12.2017 – A la baie « Sainte Anne », nous sommes … à la baie « Sainte Anne » nous demeurons !

Lundi  25.

C’est Noël ! Nous en profitons pour rester calmement à bord, en tête-à-tête, et avancer dans nos lectures respectives ( nous sommes devenus complètement addicts à la lecture). La météo n’est pas terrible et la semaine est annoncée comme venteuse mais qu’importe puisque nous jouissons à bord, d’un confort extraordinaire.

Mardi  26.

D’ordinaire, il nous faut un tremblement de terre pour nous faire sortir de notre cocon douillet mais là, nous nous sommes contentés de la sympathique visite de Patrick de « Sarama » et de son équipier du moment, Marco. Si nous n’avions pas les amis pour nous distraire un peu de notre quotidien, nous vivrions comme des ermites !

Le soir, la connexion satellitaire était tellement mauvaise (de prime abord, il s’agit du modem fourni par Canal+ qui déconne) que nous éteindrons la télévision pendant ce qui aurait dû être le JT de 20 heures !!! Les programmes de télévision sont diffusés en tenant compte du décalage horaire. En clair, nous captons le JT de 20 heures(France) … à 20 heures (Martinique).

Nous aurons droit durant la nuit, à de nombreux grains … pour ceux qui n’ont pas de déssal, cela valait la peine de récolter l’eau de pluie car sinon, elle peut vous être livrée à bord pour 70€/m³ !! Cela fait tout de même assez cher, le litre d’eau douce.

Mercredi  27.

Cela souffle en tempête et selon la météo, cela devrait durer ainsi jusque lundi !!! De quoi nous décourager de notre projet d’aller plonger … mais vers 13 heures, le vent s’est estompé d’un petit cran et nous avons décidé d’aller … à la bouée du « club Med », pour ne pas changer nos habitudes !

Ce n’était pas tout-à-fait innocent comme choix hormis les conditions de mer : lors de notre plongée précédente, Ann avait glissé dans la stab de Liria (« Wink ») un plomb de 2kg pour qu’elle puisse mieux se stabiliser mais en cours de plongée, elle a perdu le plomb. Ce n’était nullement sa faute d’autant que la stab nous appartenait ! Il s’agit d’une très petite taille qui correspondait mieux à sa corpulence et que nous dédions normalement aux enfants.

(-19 m – 60’ – 27°) sont les paramètres de la plongée du jour au cours de laquelle si nous n’avons, évidemment, pas retrouvé le plomb perdu, nous avons vu quantité de petites murènes noires et blanches. A nouveau, une magnifique plongée « bio ».

Cette plongée clôturait mais nous le savions pas encore, notre saison plongée. Un bilan de 52 plongées en ce qui me concerne soit 1 plongée par semaine ce qui constitue mon rythme habituel.

La saison précédente, notre attrait pour la baie « Sainte Anne » s’expliquait assez bien par l’intense vie sociale que nous y avons connue … cette saison, c’est la plongée qui justifie ce même attrait.

Quand nous avons sorti la tête de l’eau, le vent s’était considérablement calmé ! Que du bonheur.

A 16.30 heures, nous allions prendre l’apéro chez « Sarama ». A notre plus vif étonnement, Marco avait quitté le matin même, le bord sans aucun préavis : il en avait eu subitement marre ! Patrick se retrouve ainsi en situation délicate puisqu’il était prévu qu’ils partent ensemble pour « Cuba »…

Jeudi 28.

Mon « Grand Saint Bernard » d’épouse n’aurait pas pu ne pas se porter au secours de Patrick de « Sarama » maintenant qu’il se retrouvait seul ... avec mon entière bénédiction, dois-je le préciser. C’est à cela que servent les amis.

Son problème ? Le moteur électrique de son enrouler de GV qui renâcle quand la voile doit sortir !!! On aurait plutôt pensé que le problème se serait situé lors de l’enroulement mais il n’en est rien …

Le spécialiste en hydraulique n’étant pas parvenu à desserrer toutes les vis du cache extérieur du moteur, il lui avait rendu son moteur sans plus ! Par bonheur, chez « Caraïbe Marine », ils sont parvenus à desserrer la vis récalcitrante … grâce à  l’intervention dynamique de mon adorable toutou.

Tout cela nécessitant un peu de temps, nous avons fait deux aller/retour jusqu’au « Marin » en profitant de l’occasion pour réaliser l’une et l’autre démarche plus personnelle. Comme il faisait assez venteux,  Ann avait préféré utiliser notre annexe plutôt que celle plus petite de « Sarama ».

Vendredi  29.

Jamais en reste pour une course ou l’autre, Ann a profité de la voiture louée par Patrick de « Sarama », pour aller échanger à « Genipa », notre modem Canal+ défectueux. Liria de « Wink » était également de l’expédition.

Ce sont les bras chargés de victuailles que je les ai retrouvées  au débarcadère de « Sainte Anne », vers 14 heures. Entre-temps et grâce à l’aide de Patrick Marie, le génial électricien du chantier Garcia, je poursuivais mes recherches pour déterminer pourquoi notre batterie GE était à plat lors de la mise à l’eau du bateau alors qu’elle avait été en charge durant tout le carénage ! Il semblerait que  le problème se situait au niveau du fusible.

Le soir, je profitais de notre nouveau modem Canal+ pour une soirée télévision d’enfer. Le nouveau modem déconne moins que l’ancien mais n’est pas non plus, d’une fiabilité extraordinaire …

Samedi  30.

Il fait beau et le vent est nettement plus abordable que les jours précédents. Nous en profitons donc pour reprendre un repos bien mérité après une semaine exténuante …

Du côté de « Sarama », bonnes nouvelles puisque Patrick a finalement découvert que son problème d’enrouleur ne provenait pas de son moteur mais d’un tuyau d’hydraulique qui était crevé !! Par ailleurs, il a trouvé un nouvel équipier suédois de 23 ans qui semble plein d’entrain, Martin. Mauvaise nouvelle … il devrait nous quitter pour « Cuba » en début de semaine prochaine !

Dimanche 31.

Nous avions convenu avec  « Wink » d’aller plonger ensemble mais lorsque nous nous apprêtions  à commencer les préparatifs, un méchant grain s’est abattu sur toute la zone, réduisant la visibilité à bien peu de chose !!

De surcroît, le vent ayant baissé pavillon, les bateaux tournaient dans tous les sens avec une mauvaise propension à tourner leur étrave vers l’ouest !!! Notre crainte immédiate fut d’avoir à supporter une houle d’ouest comme nous l’avions connue la saison précédente.

Après un moment d’attente et d’hésitation, nous avons décidé de postposer la plongée au lendemain et c’est à peu près à ce moment là que le grain a décidé d’aller se promener plus en mer ! Nous aurions donc pu aller plonger  mais le cœur n’y était plus.

Pour le réveillon, nous avions organisé un petit apéritif à bord de « S.A.S.³ » avec Grégory & Liria de « Wink » et  Patrick et Martin de « Sarama ». Nous avons ouvert pour l’occasion, deux bonnes bouteilles de champagne. L’ambiance était tout à la fois, relaxe et sympa.

A 20 heures, nous avons donné le signal du départ puisque Patrick et nous étions attendus à  « Paille Coco », un très chouette restaurant de plage situé derrière la boulangerie de « Sainte Anne ».

Très sympathiquement, Grégory nous proposa de nous amener au débarcadère avec son annexe tandis que Patrick y allait de son côté, avec Martin. Nous n’avions pas descendu notre annexe et nous n’étions pas très à l’aise à l’idée de la laisser sans surveillance un soir de réveillon, sans parler du monde qu’il devait y avoir. A notre plus grande surprise, le débarcadère était quasi désert !!!!

Lors de notre arrivée à « Paille Coco », j’ai bien cru prendre mes jambes à mon cou en voyant le monde qui faisait la file pour payer au bar, les gobelets en plastique qui servaient l’apéro et les tables tellement proches les unes des autres que j’ai eu l’impression toute la soirée que notre voisin était également à notre table …

Mais après cette première déconvenue, force me fut de reconnaître que le menu était plutôt fin, le service d’une efficacité redoutable et l’ambiance de fête bien présente : le restaurant était bondé. De surcroît , et il s’agit d’un exploit, nous sommes arrivés à minuit sans avoir déjà mangé notre dessert et sans la plus petite impression d’avoir dû attendre.

Si j’ai souvent le sentiment que la « Martinique » devient de plus en plus anglophone, au restaurant hier soir, c’était du blanc bleu français même si le thème de la soirée aurait pu être « black and white » …

Mon gros bémol fut l’orchestre aussi mauvais que tous les autres et un nombre de décibels bien trop élevé ! Impossible d’en placer une et l’impression que mon cerveau (si, si, j’en ai un …) jouait à caisse à résonnance. Mais – je me dois de l’avouer – la petite piste de danse faisait salle comble à chaque fois que l’orchestre jouait.

Sur la piste, essentiellement des troisième et quatrième âge sans doute encore plus durs de la feuille que nous ! La plupart étaient pour le moins « pathétiques » au point que je me suis résolu à ne plus jamais me ridiculiser à aller danser.

Nous avons quitté la fête qu’il était 1 heure du matin.

NOUS VOUS SOUHAITONS TOUS NOS BONS VOEUX POUR L’ANNEE NOUVELLE … QU’ELLE SOIT DOUCE ET PLEINE DE PROMESSES.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Responses

  1. Ghislaine et moi avons lu (et commenté….) le récit de vos jours de fète à Ste Anne .

    Tous nos souhaits de bonne nav pour les mois qui viennent .

    Ici nous luttons contre l’humidité, les vents , les bf, les tornades,la pluie, ……

    Passez un bon hiver (européen) aux Canaries ; c’est une région que nous adorons.

    Bonne nav…..Affectueusement.

    , l

    • Petite confusion Pierre … nous sommes en Martinique, dans les Petites Antilles mais c’est bien la France.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :