Publié par : Ann & Stéphane | 7 mars 2014

03 au 07.03.2014 – La Tasmanie.

Je me permets cette parenthèse car je reste malgré tout stupéfait de relever que tous les Mac Do du monde serve exactement la même nourriture. Et alors ??? … Et alors, c’est assez extraordinaire car ils sont – les seuls – en Australie à vous servir des frites qui ressemblent à  des frites ! Oh, pardon … à des « ships » … non, à des « chips » … sorry, déformation professionnelle !

Même si je n’oserais pas affirmer que l’Australie est par excellence, le pays de la « mal bouffe » … je me risquerai quand même à préciser qu’il m’a été impossible de trouver un restaurant qui pouvait me servir  un  « bon » steak frites salade … un « banal » steak frites salade !

Lundi  03.

Décollage à 11.04 heures de l’aéroport de « Melbourne » pour un atterrissage 1 heure plus tard au petit aéroport régional de  « Hobart » (Tasmanie).

Très agréable vol sur « Virgin Australia » où pour une fois … l’avion n’était pas « full de full » ! Quel bonheur de ne pas être serré comme des poules dans des cages à lapins …

Par contre, qu’est-ce que les Australiens peuvent être mauvais public ! Que je vous explique … comme à chaque vol, toutes les hôtesses et le steward se sont mis en quatre pour nous assurer une prestation de choix en l’interprétation de la désormais célèbre comédie intitulée : « Sécurité à bord de l’appareil ». Vous  ne le croirez pas … mais à la fin de la représentation, j’étais le seul à applaudir !

A l’aéroport, nous avons loué une voiture « Avis » (fournisseur officiel de la famille Swinnen … pourquoi n’y aurait-il que la Cour à avoir sa liste de fournisseurs officiels ?) pour nous rendre à notre première étape de « White Beach » (à une centaine de kilomètres de « Hobart ») sur la « Péninsule de Tasman » connue pour son ancien centre pénitencier de « Port Arthur ».

C’est l’occasion où jamais de réviser un peu votre géographie déficiente …

Ann nous avait prévu une nuit dans  un merveilleux « Bed and Breakfast » situé un peu sur la hauteur : « Storm Bay Guest House and Cottage ». Elle m’aura tout fait ma femme … un « Bed and Breakfast » et moi qui n’aime pas faire la causette à des inconnus !

De ce que j’ai vu de la Tasmanie … j’ai un peu le sentiment d’être dans la région des Grands Lacs … je sais, je sais … je vais voir mon psy et je révise ma documentation ! A vrai dire, il ne s’agit nullement de lacs mais de baies qui rentrent profondément dans les terres !

C’est en tous les cas, magnifique … dommage que les implantations humaines gâchent le paysage selon moi.

Mardi  04.

Comme je le craignais depuis la veille, je n’y ai pas échappé … « good morning everybody » !  Bien entendu nous avons eu droit à la table commune avec trois autres couples. Mais je me dois d’être honnête pour préciser qu’ Ann a tenu le crachoir pour deux et qu’elle a fait cela très bien.  Elle a juste été un peu vexée lorsqu’un Américain s’est étonné que l’on ait pu se débrouiller jusque là  en ne parlant pas anglais …

Question petit déjeuner, c’était parfait mais un peu lent car notre hôtesse, Bev,  se retirait à chaque fois pour préparer la commande avant de passer à la suivante …

A 9 heures, nous avions rendez-vous à « Port Arthur »  avec  « Tasman Island Cruises » pour une ballade en bateau de trois heures autour de la péninsule. Par chance, la météo était radieuse et le vent annoncé pour l’après-midi, ne s’était pas encore levé.

Très belle excursion  qui nous a permis d’admirer le paysage depuis le large et les nombreuses anfractuosités de la côte. Nous avons eu l’occasion de retrouver nos copines les otaries mais celles-ci étaient  moins familières qu’aux « Galapagos » !

Ensuite, nous sommes partis par une route aussi sinueuse que vallonnée, pour « Swansea » situé 200 kilomètres plus au Nord où nous logeons dans un « cottage » … sorte de grosse boîte métallique super aménagée à l’intérieur, avec vue imprenable sur  « Coles Bay » et « Freycinet National Park » .

Incroyable la force du vent que nous avons rencontrée  à « Swansea » ! Il y avait de quoi décorner un bœuf. Le lendemain matin, c’était calme plat !

Mercredi  05.

Quand Ann m’a précisé que l’étape jusqu’au parc national de « Cradle Mountain » (NO de la Tasmanie), était de 350 km. j’ai bien cru défaillir ! Il ne s’agit pas d’autoroute, ni de voie rapide mais bien de 3-5-0 kilomètres de routes aussi étroites que sinueuses …

Ann ayant proposé de prendre le volant, je me suis empressé de prendre la « place du mort » … brrrrrr j’en ai encore froid dans le dos ! Bien évidemment  … elle a eu droit à une route superbe digne de nos contrées civilisées.

Après 150 kms,  elle m’a fait le « coup du pneu crevé » … vous imaginez … à son âge ! Lorsque j’ai repris le volant … la route est vite devenue étroite et sinueuse ! En fait, nous avons parcouru 260 kms … soit près de 100 kms en moins qu’annoncé ! Il y a quelqu’un qui ne sait pas compter ou lire son guide !

Après le « container », voilà que j’ai droit au « chalet au milieu de la forêt » ! Elle m’aura décidément tout fait !

Bien que « rustique », tout le confort y est bien présent  … à la condition que je trouve comment faire fonctionner le feu à bois car à 1.500 mètres d’altitude, cela caille (15°) !

Se taper la route jusqu’ici et ne pas faire la randonnée autour de « Dove Lake » serait  faire injure au site. Aussi, équipés de bottines à crampons, piolet, cordes, sac à dos, bouteille à oxygène sur le dos et guide en tête, nous voilà partis à la conquête de l’Everest. Ok, ok … je vais voir mon psy et je potasse ma documentation.

C’est vrai, c’est vrai … je confesse … faire le tour du lac (6.2 kms) en un peu moins de 2 heures ne relève pas réellement de l’exploit. Il n’empêche que nous avons évité de peu de nous faire bouffer tout cru par un gros boa constricteur et que j’ai dû aller rechercher Ann au fond de la crevasse en laquelle elle était tombée … bof, la vie de tous les jours pour des aventuriers comme nous.

Jeudi 06.

7° au thermomètre ce matin … autant dire que cela caille ferme ! Durant la nuit, nous avons tout fait fonctionner : le poêle à bois, le radiateur électrique et la couverture chauffante sous le drap de lit !

Si le radiateur électrique était un peu faiblard et le poêle à bois totalement inefficace, la couverture chauffante … ouaaaaaaaah, le super pied ! Dans la salle de bain, nous avons eu droit aux lampes chauffantes dans le plafond … pendant un moment, j’ai cru retrouver le bien-être de la couveuse quand j’étais bébé !

Comme nous avions décidé de redescendre sur « Hobart », une longue, longue, très longue route nous attendait (380 kms). Etroite, sinueuse, avec des lacets et des épingles à cheveu, avec des montées et des descentes … je me suis imaginé un moment donné que j’étais derrière ma console de jeux avec la route qui zigzaguait à l’écran ! Là … j’ai cru prudent de passer le volant à Ann.

J’ai alors découvert les joies du co-pilotage : « virage à 73 mètres à 57° – épingle à cheveu à 40 mètres – montée à 15° puis virage à gauche à 37° – belette écrasée il y a trois jours, droit devant – ralentissement obligatoire à 70 km/h.  sur 3 kms – à gauche, la B28, 100 mètres derrière  … »

« Que le monde est petit » … n’est plus une surprise pour personne. De rencontrer une nouvelle fois notre sympathique famille française de Mâcon au « Visitor Center » de « Lake St Clair » ne fut donc pas une grande surprise. Nous n’y avons fait qu’un arrêt-déjeuner.

Nous avions fait brièvement leur connaissance à « Port Arthur » où nous avions embarqué sur le même bateau. A chaque rencontre, nous en savons un peu plus sur eux ( Jean-Pierre, Anne, Amandine, Agathe et Louise) et avec un peu de chance, nous les retrouverons à « Hobart ».

Est-ce l’isolement, le contexte de notre rencontre ou la présence des trois filles qui me font penser à nos propres enfants, toujours est-il que j’espère beaucoup les revoir avant que nos routes ne se séparent définitivement.

Vendredi  07.

Je souhaiterais pousser une beuglante … je sens que je vais pousser une beuglante … je vais pousser une beuglante :  meuuuuuuuuuuuuuh !  D’accord avec vous … il y a encore des progrès à réaliser de ce côté-là.

Pourquoi diable dans tous les endroits où nous sommes passés, n’y a-t-il  jamais qu’un seul  lavabo dans la salle de bain ?? Ce ne serait pourtant pas du luxe d’en placer un second surtout quand votre conjoint monopolise … aie, ouille mais qu’est-ce que j’ai encore dit, bobonne … aie, ouille.

Nous avons passé la première moitié de la journée à chercher  la petite protection pour l’œil qui équipait (imparfait) le viseur de mon appareil photo et l’autre moitié, à faire du shopping « féminin » … vous savez bien … vous rentrez dans tous les magasins en donnant l’impression que vous allez le dévaliser … pour bien entendu en ressortir les mains vides.

Si  par malchance, la vendeuse aborde Ann … elle aura droit en surcroît, au récit complet de nos trois années de vagabondage sur les mers. Celle-là, on peut dire qu’elle aura été vernie …

« Hobart » … ce que je pense de la ville ? Il s’agit d’une sympathique petite ville australienne (212.000 habitants) qui mérite d’être vue en une seule journée. « Hobart » est surtout célèbre pour sa retentissante régate « Sydney-Hobart » qui a lieu en décembre. L’occasion rêvée de casser beaucoup de matériel si vous souhaitez un lifting de votre bateau aux frais de votre assurance !

A 17.30 heures, nous avons assisté au concert gratuit qui se donne tous les vendredis au « Salamanca Arts Center ».  L’occasion d’écouter de la bonne musique et d’avoir une vue de la faune locale … le spectacle était autant sur la scène que dans la cour où se tenait la manifestation !

Nous y avions donné rendez-vous à nos amis français avec qui nous avons partagé ce moment très sympathique.

Demain, nous nous envolons pour Sydney.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 


Responses

  1. On est gâté pour l’instant: les articles se suivent à un rythme soutenu!
    C’est toujours un plaisir de vous lire.
    Bon séjour.
    Catherine


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :