Publié par : Ann & Stéphane | 26 novembre 2013

04 au 15.11.2013 Bundaberg (Australie).

Lundi  4.

Arrivée pour 8 heures de « Galdu  III » (Ovni 35’)  … nous leur avons juste mis  un peu plus de 24 heures dans la vue sur 800 milles … ce qui est très peu ! Alors un grand bravo à  Régine & Gérard qui se sont  très bien défendus.  Nos copains Caldoches qui ont déjà un tour et demi du monde à leur actif,  ont pris le parti de tirer toujours le maximum de leur voilier, allant jusqu’à envoyer leur spi chaque fois que possible … tout le contraire de nous, en somme !

Nous prenons nos marques, nous déballons nos affaires, nous prenons possession du ponton  … bref, nous nous installons pour le long terme et cela en est bien agréable.

La liste des opérations à réaliser est aussi longue qu’un bottin de téléphone mais nous espérons pouvoir présenter  « S.A.S.³ » sous ses plus beaux atours pour l’arrivée de nos amis le 16 novembre mais cela promet déjà pas mal d’huile de coude …

Mais le plus important reste encore que  NOUS L’AVONS FAIT ! Nous avons traversé ce putain d’Océan  Pacifique d’Est  en Ouest  et pourtant … à « Moorea », j’ai envisagé très sérieusement  de charger un skipper professionnel  du convoyage du bateau jusque « Bundaberg » tellement j’en avais marre de ne pas pouvoir déposer mon sac et de me laisser vivre.

Mardi  5.

Depuis hier soir, le vent s’est mis à souffler assez fort (plus de 20 nœuds) de SE  et je suis toujours inquiet en ces circonstances, pour la solidité de notre amarrage. Une fois rassuré sur ce point, je n’y pense tout simplement plus mais à chaque nouvel amarrage c’est toujours le même scénario  …

Profitant de la navette de la marina, j’ai accompagné Ann dans ses courses à « Bundaberg » ce qui m’a permis d’avoir une première vue de la ville. Il s’agit d’une petite ville (112.000 habitants) située à 285 kilomètres au Nord de « Brisbane »,  très anglo-saxonne avec sa petite touche désuète si typique. Ce qui frappe aussi  l’attention, ce sont les pancartes et affiches publicitaires qui sont tellement accrocheuses qu’elles en font presque oublier tout le reste.  Ici, tout est construit « léger » et ne résisterait sans doute pas à un cyclone …

« Bundaberg » ne présente aucun intérêt particulier sauf que les principaux commerces sont regroupés en son centre ce qui n’est pas négligeable pour le plaisancier dépourvu de voiture … il semblerait que dans de nombreuses autres villes, les grands centres commerciaux sont situés au plus près des habitations c’est-à-dire dans la grande banlieue.

La marina de « Bundaberg » se présente de plus en plus à nos yeux, comme un port de transit … on y passe deux ou trois nuits et ensuite, on poursuit sa navigation. Comme il est possible pour des tirants d’eau pas trop élevés, de remonter jusqu’à la ville par le fleuve, nombreux sont ceux qui vont y jeter la pioche. Cela reste bien entendu à être confirmé, mais ce flux migratoire crée une ambiance assez sympa et nous permet de nombreuses rencontres.

Le soir, nous prenions l’apéro avec Mireille & Marc de « Kalim » … délicieuse soirée.

Mercredi  6.

« Bateau unique et rare » – « Un bateau de référence » – « Splendide ligne »  – « Le plus beau bateau de la marina » – « Very nice » etc. nous continuons par delà les Océans à faire un carton avec « S.A.S.³ » et quoi qu’on en dise, cela fait terriblement chaud au cœur  malgré le fait qu’il en est ainsi  depuis déjà trois ans ! A chaque fois, j’ai une pensée émue pour Vincent Lebailly, l’architecte du bateau, et pour tous les artisans de chez Garcia qui y ont mis toute leur âme en cette merveilleuse réalisation … sans oublier l’indispensable Antonio Costa, le directeur technique du chantier. Que voulez-vous … j’ai toujours été un grand sentimental.

Alors que « Garcia » figure inscrit sur chaque côté du devant de la coque, tout le monde nous pose sempiternellement la question de savoir  quel est le chantier constructeur du bateau ! Le plus souvent, notre bateau est pris pour un « Oyster ». Preuve s’il en est que le chantier doit  encore faire des efforts au niveau de la communication …

Jeudi  7.

Du bruit, des voix émanent  du ponton … directement Ann se pointe à notre mirador et me crie : « Chouchou, la télévision est là » … « Dis leur que nous n’accordons plus d’interview autrement que sur rendez-vous » que je lui  réponds. C’est vrai à la fin … avec tous ces journalistes, on ne dispose plus d’une minute d’intimité !

Par curiosité, je vais quand même voir et j’aperçois en tête de notre ponton, « Soren Larsen » qui  il y a juste 150 ans, assurait le transport de tonneaux de rhum  en provenance de la distillerie de  « Bundaberg ». Cet anniversaire  explique sans doute ce petit brouhaha médiatique. Ouf … j’ai eu chaud : imaginez que « S.A.S.³ » passe une fois de plus, à la télévision régionale alors que nous n’avons que débuté nos nettoyages !

Quand je vous disais que « Bundaberg » n’étais pas un bled perdu en rase campagne …

Vendredi  8.

Pour une fois, il n’y a pas de vent ! Il fait plutôt venteux en cette saison … tantôt NE, tantôt SE.

Alors que dans la plupart des marinas, on ne vous accepte parfois que du bout des doigts comme à « Port du Sud » de « Nouméa » notamment … à la marina de « Bundaberg », on vous accueille avec le sourire et  la « Bundaberg Regional Council » vous offre un panier de produits locaux car nous y séjournons quelques temps ! C’est bien la première fois de ma vie de marin que je vois cela ! Qui peut affirmer avoir connu pareil accueil autre part ?

Apéro sur  « Galdu III » de Régine & Gérard … un très chouette moment.

Samedi  9.

Poursuite des nettoyages entrepris … sous un soleil de plomb ! Cela tape réellement dur.  L’Australie est connue comme le pays ayant le plus de cancer de la peau et plus spécialement au « Queensland » ! Ceci explique sans doute cela mais je suis toujours étonné de constater combien les Australiens ne sont pas très basanés !

Apéro  sur « S.A.S.³ » avec Régine & Gérard … un nouveau très bon moment.

Dimanche 10.

Comme nous nous sommes inscrits pour aller au marché, nous avons été contraints de nous lever tôt … le rendez-vous était à  8.30 heures devant la Capitainerie. Petite ballade sympa en mini Van mais marché plutôt décevant : dans l’ensemble tout était très kitch et les étales de fruits et légumes  n’étaient pas très nombreux !! Nous avons malgré tout, fait le plein de vivres frais.

Pour une fois, nous avons sanctifié le Seigneur en faisant farniente … « S.A.S.³ » est idéalement bien placé nez au vent ce qui  implique que le cockpit est toujours parfaitement  abrité. A « Port du Sud » (Nouméa) c’était juste l’inverse …

Lundi  11.

11 novembre … l’Armistice de la « Grande Guerre » fêté en Australie avec beaucoup de faste et de sérieux : une minute de silence fut observée par tout le monde dans le Shopping Center où Ann faisait ses courses, ce matin !  Pour ceux et celles qui l’ignorent  … 420.000 soldats Australiens et Néo-Zélandais ont combattu en France dès 1916 à la demande de l’Empire Britannique. Parmi eux, 70.000 furent tués.

Arbeid, arbeid, arbeid … un vrai stalag notre bateau !

En regardant la télévision australienne via la TNT, nous avons eu droit à une soirée publivore … agrémentée en toile de fond d’une série policière « The Black List ». J’ai chronométré entre 4,5 et 8 minutes le temps de diffusion du téléfilm entre deux PUB ! Il paraît qu’il en est ainsi également aux E.U. … Si c’est cela l’avenir de la télévision européenne, autant m’habituer de suite à ne plus la regarder !

Nous attendons toujours que KVH adapte son programme au nouveau satellite lancé il y a plus d’un an !! Notre seule consolation a été d’apprendre que nous n’étions pas les seuls à râler sec.

Mardi  12.

« C’est quiiiiiiiii … c’est le plombier ! C’est quiiiiiiiiii … c’est le plombier ! C’est quiiiiiiiiiii … c’est le plombier, c’est le plombier, c’est le plombiiiiiiiiiiiiier … » avant que ce dernier ne décède d’une crise cardiaque ! La vieille dame en rentrant chez elle, tombe sur le cadavre du plombier devant sa porte et interroge son perroquet … c’est qui ? C’est le plombier lui répond l’oiseau ! Célèbre sketch de Fernand Reynaud mais vous êtes trop jeunes pour avoir connu …

Voilà à quoi m’a fait penser l’arrivée du technicien Volvo pour l’entretien de notre moteur … il n’était prévu que pour demain ! Mais en finale, cela nous évite à avoir à nous lever trop tôt …

Tout au cours de la journée, je me suis demandé s’il n’était pas plus fatiguant de le regarder travailler que de le faire moi-même ! En tous les cas, je me suis rendu compte qu’à un ou deux  détails près, mes entretiens étaient dignes d’un professionnel !  Mouais … avec lui au moins, on ne nage pas dans l’huile et le gasoil !

Mercredi  13.

Tous les matins, nous jouons au jeu des 7 erreurs : quels sont les bateaux qui sont partis au lever du jour ? Hier soir, nous avons vu arriver trois bateaux et ce matin, quatre manquaient à l’appel … Il y a un important va-et-vient au niveau de notre ponton ce qui ne manque pas de créer une certaine ambiance … et pour autant que l’on n’empiète pas sur notre espace vitale, cela me va assez bien.

J’ai parfois un peu le sentiment d’être en « représentation permanente » ! Vous ne pouvez pas imaginer le nombre de personnes à qui nous faisons la visite du bateau  … tout simplement affolant mais une excellente motivation pour le maintenir toujours en ordre à l’intérieur. Bien entendu que nous pourrions nous y opposer … personne sauf les douanes, ne nous y a  obligés mais cela nous fait plaisir : nous sommes tellement heureux de notre bateau.

Aujourd’hui, il s’agissait d’Annie &  Koen de « Flash V », un couple de Belges d’Oudenaarde.

Question « visite » soit c’est moi qui m’en charge et le visiteur est capable de le construire à la fin du stage soit c’est Ann qui s’en occupe et selon les fois, le visiteur en aura une vision plus ou moins complète.

Jeudi  14.

Depuis lundi, les chaînes de télévision locales annoncent une semaine pluvieuse sur toute la région de « Brisbane » ! « Bundaberg » est manifestement à la limite de cette zone en sorte que nous n’avons pas connu une goutte de pluie jusqu’à ce jeudi … un motif de plus d’avoir choisi « Bundaberg » au lieu de « Brisbane ». C’est ce que l’on appelle  « faire flèche de tout bois ».

Profitant d’une longue accalmie, nous avons enfourché nos vélos et sommes allés jusqu’au «  Mon Repos Conservation Park », célèbre plage où les tortues viennent pondre leurs œufs. Pour y arriver, nous avons emprunté une superbe piste cyclable qui longe sur des kilomètres,  la mer et démarre  de la marina.

En chemin, nous avons fait un avitaillement en boissons, au village de « Burnett Heads » qui jouxte la marina. Le magasin propose la livraison gratuite des marchandises … au bateau !

Si par le passé, nous avons pensé nous séparer de nos vélos  Brompton …  inutiles lorsque nous sommes au mouillage, je me dois de reconnaître que nous étions bien heureux aujourd’hui  de les avoir conservés.

Vendredi  15.

Pour notre plus grand bonheur, le soleil était à nouveau au rendez-vous depuis le matin … pourvu que cela duuuure pour l’arrivée demain, de nos amis ! Il faut bien reconnaître que le mauvais temps n’est pas très loin …

Nettoyer les inox … je finis par voir rouge quand je vois un inox … il y en a tellement sur ce bateau ! De surcroît, lorsque la pluie est tombée hier, elle a fait couler tout le long de la coque de superbes traînées blanches qui proviennent des endroits où le produit nettoyant  n’a pas été suffisamment enlevé !! Je vous jure ! Il y a de quoi vous dégoûter de nettoyer …

Je suis un peu inquiet tout de même … j’ai enfilé une bouteille pour vérifier l’état de toutes nos anodes (il y en a neuf  …) et  je suis sorti de l’eau avec un sérieux mal de crâne ! Cela me fait un peur pour nos prochaines plongées d’autant que les deux dernières à « Nouméa » ne furent pas une réussite. Mais il faut reconnaître que l’eau est tellement chargée que la visibilité se limitait à quelques centimètres ! La coque est déjà désespérément sale et je n’ose imaginer son état d’ici quelques mois …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Responses

  1. Fantastique, well done!

    Jean-Paul


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :