Publié par : Ann & Stéphane | 23 mars 2013

03.03 au 09.03.2013 – Shelter Bay Marina (Panama).

Dimanche 3.

Une petite visite des alentours immédiats de la marina, nous a confortés en nos excellentes impressions de la veille. Ceci nous a permis en autres, d’apercevoir sur l’aire de carénage, « Ichtus » de Jean-Louis  (Futuna 72’) mis à l’eau à Caen (F) lors de la finition de « S.A.S.³ » … comme quoi le monde est bien petit.

Effet du hasard ou météo locale mais depuis notre arrivée au Panama, il fait d-é-g-u-e-u-l-a-s-s-e alors que durant notre descente sur « Portobello », nous nous sommes faits littéralement cuire sur tranche au point que j’ai tout le visage qui pèle affreusement !!! Alors que pourtant nous vivons sur l’eau, la réverbération du soleil n’est jamais aussi forte que lorsque nous naviguons et cela simplement parce que nous rentrons notre bimini !! Autant dire que cet « accessoire » est indispensable sous ses latitudes. 

La marina nous avait conseillé de placer le nez du bateau vers le Nord mais une fois sur place, en raison d’un bon petit vent et d’un espace de manœuvre limité, nous avons préféré nous placer au ponton en marche avant. Pas de problème en soi d’autant que nous conservons ainsi toute liberté de manœuvre pour notre annexe … au petit détail près que le vent venant de Nord, nous prenons la pluie dans le cockpit !

Pour remédier à ce petit inconvénient, nous avons sorti – pour la seconde fois en un peu plus de deux ans – nos protections latérales en toile : ce n’est pas très esthétique mais quel confort …

En fin d’après-midi, nous prenions l’apéro à bord de « S.A.S.³ » en compagnie de Jocelyne & Roland de « La Croix du Sud » lorsque nous avons eu droit au sérieux coup de vent annoncé depuis une semaine : 38 nœuds de vent enregistré ! Selon nos informations, les plaisanciers ancrés au « Nautico » situé de l’autre côté de la rade de « Colon », ont eu le déplaisir de voir deux bouées qui dérivaient, les obligeant à lever l’ancre en catastrophe et en pleine nuit … et selon la gazette locale, six cargos ancrés dans la rade, se seraient échoués durant la tempête !!

Nous sommes toujours sans la moindre nouvelle de « Maeva » depuis que nous avons quitté « Grand Cayman » par faute de moyen de communication pour les atteindre. Nous espérons seulement qu’ils ont pu se mettre à l’abri durant le coup de vent …

Lundi 4.

Déjà entamé durant le week-end, il nous faut maintenant préparer nos formalités d’entrée dans le pays, notre passage du Canal, mon retour en Belgique etc. … et comme d’habitude, Ann s’y emploie avec toujours autant d’efficacité et la précieuse collaboration de Jocelyne de « La Croix du Sud » : c’est bien simple, elle connaît déjà presque par cœur, « Colon » alors que je ne suis même pas encore sorti de la marina !

En me promenant sur les pontons, j’ai constaté que l’ambiance sympa de celle-ci résidait essentiellement en ce que la grande majorité des propriétaires étaient sur leur bateau ce qui humanise beaucoup l’endroit qui reste par définition, un grand parking à bateaux …

Je n’en croyais pas mes yeux mais Ann avait raison : tout le flanc tribord exposé à la pluie est pour ainsi dire « clean » … du jamais vu ! Malheureusement, le flanc bâbord reste pour sa part, « blanc de sel ». Le plus souvent, la pluie ne tombe jamais en suffisance pour avoir un effet « cleaning » sur le bateau. Pire, la pluie se mélange avec le sable véhiculé dans l’air et le pont se retrouve couvert d’une pellicule de boue ! Alors et pour une fois … merci la pluie.

« La Croix du Sud » et « S.A.S.³ » ne se quittent plus … nous avons pris l’apéro ensemble au bar de la marina !

Mardi 5.

Il fait toujours aussi dégueulasse même s’il faut bien admettre que la météo s’améliore … mais nous sommes très loin du superbe soleil qui nous a inondés de ses rayons depuis tant de mois !

A y regarder de plus près, notre coque n’est peut-être pas aussi « clean » que nous l’aurions souhaité au point de nous donner envie de la nettoyer au vinaigre d’alcool blanc. Quand on s’y prend suffisamment tôt, le travail peut se réaliser aussi aisément que rapidement et le résultat incite à le faire.

Après le travail, nous avions envie de nous rafraîchir et c’est ainsi que nous avons été jeter une tête dans la piscine de la marina … ce n’était pas un délice … ce fut un sommet de bien-être. L’eau était fraîche à plaisir et pour mon dos endolori depuis samedi, ce fut un remède de cheval.

Comme « La Croix du Sud » et « S.A.S.³ » ne se quittent désormais plus … nous avons à nouveau pris l’apéro ensemble au bar de la marina ! Tu as raison Gonzague … promis, craché, juré, je vais faire attention, foi de buveur.

Mercredi 6.

Jocelyne & Roland avaient loué une voiture pour la réalisation de diverses courses et nous avaient proposé de les accompagner. Comment refuser une telle proposition de visiter le Canal et de se faire une petite idée de ce qui nous attend.

Ils furent de remarquables guides et nous ont permis de découvrir les endroits que nous devions absolument connaître en tant que plaisanciers. Nous en avons profité pour réaliser divers petits achats qui nous faisaient défaut jusque là.

« Colon », situé sur la face Atlantique, est réputée pour son insécurité et après voir vu de quel bouge il s’agissait, j’ai tout de suite mieux compris sa réputation. J’ai été réellement effaré par la vétusté, la crasse, la pauvreté et le désordre de cette ville. Il semblerait que durant 40 ans, la politique panaméenne se soit totalement détournée de cette agglomération et aujourd’hui, le Président de la République a annoncé que l’Etat allait investir 5 milliards de dollars à sa restauration …

« Panama City », situé sur la face Pacifique, veut se donner la réputation de la « Dubai d’Amérique Centrale ». Vu de l’extérieur, je lui ai surtout trouvé avec tous ses gratte-ciel, un petit air de « Manhattan » … mais vu de l’intérieur, toute la ville n’est qu’un immense chantier : la ville est en train de se doter d’un métro.

En l’un et l’autre cas, l’influence américaine m’a paru étonnamment inexistante !!!

Quant au Pacifique et pour peu que j’en ai vu, je ne peux pas dire que cela a soulevé mon enthousiasme et ce n’est pas les propos tenus par « Hydra », « Buena Vista » ou « Coco d’Iles » qui ont déjà franchi le Canal et que nous avons rencontrés par hasard, dans le magasin de l’incontournable « Monsieur Arturo », qui m’ont fait changé d’opinion ! A tous les écouter, il n’y a pas un seul endroit de mouillage qui ne présente de sérieux inconvénients (roulis, pas d’appontement pour l’annexe, mauvaise protection …), les marinas sont hors de prix (2.50 $ /pied/jour) et l’absence de vent n’encourage pas à partir vers les « Galapagos » … Restent les îles « Las Perlas » situées à une quarantaine de milles !

A notre retour, la marina s’était encore un peu plus vidée de ses occupants mais nous avions droit à l’arrivée du Maxi  « Ocean ». Ces Maxi restent toujours un événement en soi même si je ne suis pas toujours sous le charme de ces pachydermes des mers …

Le soir, nous étions invités à dîner sur « La Croix du Sud » où nous avons littéralement dévoré les plats ! Il faut dire qu’à midi, nous avions été au restaurant du Balboa Yacht Club où nous n’avions pas bien mangé.

Jeudi 7.

Lendemain de veille et pas grande envie d’entreprendre quoi que ce soit alors qu’il y a tant de petites choses à faire avant de retourner au pays ! Je finirai quand même par me résoudre à nettoyer le côté bâbord de la coque situé du côté du ponton … pas évident mais j’y suis quand même arrivé avec un peu d’ingéniosité et d’acrobatie.

C’est vrai … je l’avais seulement évoqué mais avant de nous lancer dans la traversée du Pacifique, je tenais à voir ma petite-fille Alexia, mes enfants, les amis etc.  Le séjour sera bref puisqu’il ne dépassera pas une semaine mais pour Ann qui reste seule à bord, ce délai est déjà suffisamment long.

Vendredi 8.

4 heures du matin … il faut se réveiller … le taxi pour l’aéroport international de « Panama City » (côte Pacifique) m’attend.

Samedi 9.

9.30 heures … j’arrive via Atlanta à Bruxelles Zaventem !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :