Publié par : Ann & Stéphane | 24 octobre 2012

1er au 12.10.2012 – « Spanish Water ».

Lundi 01.

Comme nous accumulons de plus en plus de pièces de rechange … Le bateau se remplit comme un œuf ! L’espace est de plus en plus disputé en sorte que j’ai pris la ferme résolution de nous débarrasser de tout ce qui encombre et ne sert à rien … A la poubelle, le bac en plastique orange du coffre arrière, la planche à repasser, la bouilloire, le tuyau de descente d’eau pluviale, le filtre à diesel etc.

Vous n’imaginez pas le déchirement à chaque fois que je prends la décision de jeter quelque chose surtout lorsque ledit objet n’a jamais servi … « S.A.S.³ » est décidément trop petit pour tout caser !

Mardi 02.

Après le passage d’un technicien venu tenter de mettre un point final au suintement de diesel au niveau de nos injecteurs du groupe électrogène (une petite pensée émue pour le technicien de Sint Maarten à qui nous devons ce superbe merdier), nous avons entrepris le changement de 20% du liquide hydraulique  de notre réservoir de 60 litres !

Ben oui … Quand on s’ennuie, on se trouve de nouveaux petits jeux !! Un peu par hasard, nous avons appris que nous devions chaque année (!!), renouveler 10% du liquide de notre système hydraulique ainsi que changer le filtre !! Je vous jure … Non seulement on ignorait totalement la présence de ce filtre (introuvable dans les îles, bien évidemment …) mais de surcroît, nous voilà de nouveau à patauger dans les produits gluants : On en a mis partout, cela pissait de tous les côtés, le sol était devenu une patinoire et la cuisine dégoulinait le liquide hydraulique ! Bref, on s’est amusé comme des petits fous.

Mercredi 03.

Pas la forme pour Ann … Un début de grippe en perspective ? C’est dingue comme en ces moments, on se rend compte combien avoir la santé est primordiale pour le type de vie que nous menons ! Nous n’avons décidément pas droit à être malade ou à nous casser quelque chose !

Cela me fait penser à notre cher D’Artagnan (« Umialtak ») qui n’a rien trouvé de mieux pour inaugurer sa reprise au travail que de se déchirer le talon d’Achille !! Il l’aurait fait exprès qu’il ne serait pas mieux pris pour prolonger son année sabbatique … Mais non, mon grand, j’ai beaucoup trop d’estime pour toi pour oser me moquer de toi. Le plus amusant comme il le signale lui-même, c’est que tout le monde s’est préoccupé de sa santé lorsqu’il faisait le tour de l’Atlantique …

Jeudi 04.

Journée « courses » à deux ! « Une fois n’est pas coutume » dit l’adage … Aussi et à cette seule condition, je me suis laissé entraîner à faire des courses avec Ann … Oui mais pas n’importe quelles courses, des « courses d’homme » ! Nous devions aller chez Fedex pour expédier à Oceanair (GB) les stores électriques du carré qui revenaient juste de la réparation et au magasin de plongée situé tout à côté, pour changer la pile de ma montre de plongée.

Nous avons passé un mois en Belgique et c’est le jour de notre retour à bord que je constate que la pile de ma montre doit être remplacée …Grrrrrrrr.

Comme je connais mon épouse c’est à la condition supplémentaire de ne pas faire de l’autostop que j’avais consenti à l’accompagner …

A l’aller, nous avons pris le bus jusqu’aux shipchandlers et de là, une petite trotte à pied par monts et vallées  sous une chaleur accablante, la gorge rêche et  le regard halluciné  (je regarde décidément trop de westerns à la télévision …).

Assez logiquement, nous avons fait la même route pour le retour … Ben non, vous ne connaissez pas Ann, elle veut toujours essayer de nouveaux raccourcis mais cette fois-ci, cela lui a réussi.

Rien que de très banal me direz-vous. Je vous l’accorde volontiers sauf que

PUB … Veuillez svp faire une pause de 5’ avant de poursuivre votre passionnante lecture. Merci.

Sauf que lorsque le bus a fait son apparition et que j’ai vu Ann se lever pour lui faire le signe de l’arrêter …

PUB … Veuillez svp faire une pause de 5’ avant de poursuivre votre passionnante lecture. Merci.

Le bus ne s’est tout simplement  pas arrêté et nous est littéralement passé sous le nez !! La tête d’Ann … Je vous assure que cela valait une photo. Outrée qu’elle fût ma chère épouse. J’ai eu beau lui dire que c’était parfaitement compréhensible dès lors qu’elle ne s’était pas mise en travers de la route les deux bras grands ouverts, elle n’en décolérait pas !

« Ce n’est pas un souci, ma chérie et à quelle heure est le prochain bus ? » « Dans une heure », me répondit-elle … « Ah quand même », dis-je philosophiquement ! « Nous ferons donc la route à pied » proposais-je …

A peine nous étions nous mis en marche qu’Ann levait le pouce et qu’une voiture s’arrêtait ! Les locaux sont tout simplement a-d-o-r-a-b-l-e-s et vous prennent en voiture pour vous conduire là où vous voulez aller quand ils n’attendent pas que vous ayez terminé vos courses pour vous reconduire ensuite !! Le plus surprenant c’est que personne ne fait de l’autostop … Ceci explique peut-être curieusement cela !

Vendredi 05.

Nous comptions nettoyer le franc bord (la coque) mais un événement imprévu en décida autrement

C’est à nouveau la pompe de cale qui nous alerta de l’incongruité de la situation … Si la pompe de cale se met en route, c’est que de l’eau est arrivé jusqu’à la pompe. Elémentaire mon cher Watson. La question reste donc de savoir d’où vient cette eau ?

C’est là que cela devient moins drôle car la source provient d’un débordement du « bac de douche » équipé d’une pompe d’évacuation !

Après quelques vérifications, il n’y a plus de doute : Le flotteur de déclenchement de la pompe est à remplacer ! « Eh merde » comme on dit en ces cas là.

Le temps que je mette un peu d’ordre dans le bateau et Ann était déjà de retour du shipchandler !!!!! Incroyable, mon épouse ! Elle est tout simplement incroyable … C’est bien simple, il m’a fallu plus de temps pour remplacer le flotteur que pour Ann faire son aller/retour en autostop !

Lorsqu’Ann est arrivée au bateau, « Otter II » faisait son apparition dans « Spanish Water » ! Nous avons donc aidé nos amis à mouiller l’ancre à quelques encablures de « S.A.S.³ » … Que cela fait du bien de retrouver un Mousquetaire !

Le soir, c’était apéro à bord de « S.A.S.³ » avec Marjo & Jean de « Otter II ».

Samedi 6.

Horreur et stupéfaction pour « Otter II » … Leur guindeau électrique est bloqué ! Quand on passe sa vie au mouillage, être privé de guindeau est … Comment dire ? … « Inconfortable » !

Aussi notre ami Jean est bien décidé à solutionner ce problème en priorité absolue et les « louloutes » comme dirait Athos de « Prosper’Aim », passèrent le plus clair de leur journée à rechercher du câblage de remplacement tandis que Jean arrachait l’ancien câblage  … Que cela fait du bien de retrouver un Mousquetaire !

Durant la nuit, nous avons eu droit à un bon orage avec coup de vent et pluie diluvienne … Pour une fois, c’est votre serviteur qui n’en menait pas large d’autant que plus moyen de trouver où Ann avait rangé les Pampers ! Et avec tout cela, j’ai raté la fin de mon film car j’ai préféré tout éteindre que d’inviter la foudre à bord.

Dimanche 7.

Nous l’avions programmé pour  avant le week-end afin de profiter d’un plan d’eau plus calme et bien évidemment, nous nous sommes décidés ce dimanche à nettoyer le franc-bord tribord ainsi que le tableau arrière. Nous aurions sans doute pu trouver un meilleur moment mais nous avons un agenda tellement chargé qu’il nous a été impossible de trouver un autre moment de libre … Nous avons donc supporté le passage incessant des hors-bords de tout genre et des lames de fond qui éclaboussent tout …

Mais le plus drôle reste encore d’avoir appris lorsque nous avons été chercher Marjo & Jean pour aller à la plage, qu’un cousin de « Ratatouille » avait élu domicile à bord de « Otter II » !!! Que cela fait du bien de retrouver un Mousquetaire !

Après les cafards, il s’agit de ma seconde hantise d’autant que sur « S.A.S.³ », sous les planchers, il s’agit de tout un réseau souterrain d’autoroutes et de bretelles. Si nous devions avoir un passager clandestin, il faudrait absolument s’en débarrasser au plus vite avant qu’il n’attaque les kilomètres de câblage du bateau ! Mais comment faire ? C’est que ces petites bêtes sont tout sauf … Bêtes !

On nous a bien raconté l’histoire d’un plaisancier qui en ultime recours, n’eut d’autre choix que d’ouvrir les vannes et de saborder son bâtiment jusqu’à voir l’intrus quitter le navire … Mais je souhaiterais éviter d’avoir à en arriver à une telle extrémité. Si toi pas comprendre, toi envoyer moi, un mail.

Lundi 8.

Journée « courses » pour Ann & Marjo pour ne pas changer … Tandis que votre serviteur consacrait sa journée à son « secrétariat ». Sous ce vocable, se range de facto, toutes les petites choses pour lesquelles je ne trouve souvent plus le courage comme répondre ou envoyer des mails, lire des documents importants, faire du classement ou des virements, programmer une navigation, tenir mon livre de bord etc.

Eh oui … « Tenir mon livre de bord » ! Beaucoup s’interroge quant à la manière dont celui-ci est tenu. Aussi je profite de l’occasion pour vous dévoiler un lourd secret : Vous n’y avez sans doute vu que du feu mais mon journal est écrit par un « nègre » qui occupe une des cabines avant ! Le soir, je lui fais un rapide compte-rendu de ma journée et sur pied de quelques informations parfois lacunaires, il brode autour pour faire rêver.

Je suis convaincu que vous êtes prêts à croire cette histoire ! Ben non, je tiens seul ce journal qui parfois me pèse malgré tout un peu ! Tout dépend des événements de la journée : Certains jours, je me précipite sur mon ordinateur pour y consigner ce qui me trotte dans la tête (ce sont généralement les passages les plus humoristiques ou les plus pittoresques de ma prose) alors que d’autres jours, je dois faire un effort pour me rappeler ce que nous avons vécu. En ces circonstances, il m’arrive de « sécher » devant la feuille blanche encore que j’aime tellement écrire qu’une fois que je suis parti sur une idée …

Le soir, apéro sur « Otter II ».

Mardi 9.

Comme il flotte dans l’air, un désir d’évasion, de navigation, d’îles lointaines et d’aventures, je me sens moralement contraint de nettoyer la coque sous-marine pour que « S.A.S.³ » puisse à nouveau donner le meilleur de lui-même au cas où … Avouez que ce serait un comble d’avoir une coque propre au mouillage et dégueulasse pour naviguer !

Apéro à bord de « S.A.S. ³ » avec Marjo & Jean de « Otter II » Françoise & Jean-Claude de « Hydra » et Céline et Mathieu de « Shenasa » … Une manière bien agréable de présenter nos compatriotes  aux « copains français ».

Mercredi 10.

Comme « Buena Vista » de Jocelyne & Jean est toujours à la marina de Willemstad, nous avions décidé avec « Hydra » et « Valmoa » de les retrouver en ville pour y manger un bout. Très sympathique journée où la bonne humeur était comme chaque fois, au rendez-vous.

Jeudi 11.

Content, content, content je suis ! Imaginez-vous que je suis parvenu, sans grandes difficultés, à terminer le nettoyage de la coque sous-marine. Et « comme ce n’est pas tous les jours, fête », je savoure l’instant.

Vendredi 12.

Nous partons ce soir pour les « Aves » (les « Aves » sont des îlots vénézuéliens parfaitement déserts et pour ainsi dire  inhabités) mais avant il nous faut courir de tous les côtés pour parfaire notre avitaillement, réaliser les dernières courses indispensables et … Les formalités de sortie du pays (douane et immigration).

Malgré toute la meilleure volonté, nous n’aurions pu y arriver pour un départ prévu avant 18 heures ! De surcroît, il nous fallait faire le plein d’essence de l’annexe et nous sommes arrivés trop tard ! Nous avons donc décidés de postposer notre départ de 24 heures en manière telle de partir en les meilleures conditions possibles.

PUB.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :