Publié par : Ann & Stéphane | 14 mai 2011

Punta Lagoa – Baiona

09.05.2011 – Punta Lagoa – Baiona.

Le problème de rester un peu plus longtemps en un endroit c’est que l’on a d’autant plus difficile à partir par la suite ! Je sais que cela peut paraître bizarre car la grande majorité des plaisanciers naviguent toujours dans les mêmes eaux et donc connaissent bien souvent l’endroit où ils vont. Mais pour nous, c’est à chaque fois la grande inconnue : Nous ne connaissons pas la région que nous allons traverser, ses écueils, ses difficultés, nous ne connaissons pas le mouillage ou la marina où nous allons passer la nuit et que dire des réelles conditions météo que nous allons rencontrer ! Ceci explique que la veille de chaque départ, nous dormons nettement moins bien …

Bien que la distance entre Punta Lagoa et Baiona ne soit que de 15 NM, que le vent semblait absent (après deux jours de forte tempête qui usent les nerfs…)  et qu’il venait du large c’est-à-dire sur la tranche du nez, nous avons retenu la leçon de notre dernière navigation et nous avons donc envoyé la grand voile.

Courageusement (nous devons enrouler le génois avant chaque virement de bord en raison de la présence de deux voiles sur l’avant !), nous avons donc tiré des bords assez courts. Mais au fur et à mesure que nous approchions des îles Cies, le vent s’est levé et notre allure fut de plus en plus  agréable.

Petit bémol : En sortant de la ria, nous avons dû faire face à une houle de l’Atlantique de plus en plus grosse !

Alors que je me dirigeais vers la bouée suivante, Ann me fit tressauter (véritable euphémisme … Elle m’a carrément flanqué la frousse) en m’affirmant que nous avions passé Baiona !! Je suivais pourtant notre route sur le « plotter » …

L’incident serait passé inaperçu si un message d’erreur n’était apparu quelques instants plus tôt sur ledit « plotter » ! Ce dernier nous indiquait-il encore notre position ? Petit mouvement de panique à bord : La direction à suivre selon Ann, nous envoyait droit dans les rochers !!

Après un petit moment d’énervements, nous avons malgré tout pu vérifier notre position et reconsidérer la situation avec plus de froideur : Ann avait parfaitement raison !! Honte sur votre serviteur. Je dois bien reconnaître que j’ai encore une certaine difficulté à comprendre la chronologie des événements  passés car la route était indiquée sur le « plotter » en sorte qu’il suffisait de la suivre ! Mais tout paraît si évident à tête reposée …

Avec une forte houle sur le cul, nous avons déboulé vers Baiona qui s’est enfin dévoilée à nos yeux (la marina est située dans une sorte de repli  de la baie non visible du large). J’aurais bien eu envie de mouiller l’ancre tant l’endroit nous y invitait mais Ann n’en avait aucune envie et comme je lui devais bien cela … Nous avons été prendre un emplacement  en bout de ponton auprès de la marina Deportivo.

Publicités

Responses

  1. Bravo pour les photos qui peuvent, de plus, sans devenir floue, occuper tout l’écran et aussi: bravo Ann, d’avoir empêché le bateau d’aller vers les rochers,

    Amitiés


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :