Publié par : Ann & Stéphane | 4 mai 2011

Marina de Sanxenxo

30.04 au 04.05.2011 – Marina de Sanxenxo.

Nous avions décidé Ann & moi de prendre un emplacement à la marina dès que la météo virerait à la pluie ou que le vent monterait de trop. Selon Ann, la météo prévoyait de la pluie pour le samedi et c’est vrai que le matin, il faisait gris … Mais l’après-midi, le soleil était plus présent que jamais et pourtant nous étions à la marina de Sanxenxo ! Cherchez qui est le pigeon … Rou, rouu, rouuu !

C’est dingue …  Depuis ces foutus pigeons du Cap Finistère j’ai le sentiment confus que toute notre aventure n’est qu’une histoire de pigeon ! Mais Grand Seigneur (quelqu’un pour m’ouvrir mon col de chemise, j’étouffe) je dois reconnaître que la marina est assez vivante et que son côté légèrement « chicos » ne me déplaît pas d’autant que les tarifs portuaires sont eux démocratiques !

PS. La marina est beaucoup moins « chicos » que la première impression qu’elle me donnait, et ses tarifs sont beaucoup moins démocratiques que je ne le pensais puisqu’il faut quand même compter 80,00 € /nuit en pleine saison ! La seule chose est que la haute saison ne commence ici que le 1er juin.

C’est réellement la première « marina » digne de ce nom depuis que nous avons quitté La Coruna. Mais par rapport à cette dernière, les plaisanciers sont bien présents et ce matin, nous avons même assisté à un départ de régate où nous avons dénombré une petite quarantaine de voiliers.

Tout cela m’a un peu conforté car je finissais par me convaincre que l’Espagne ignorait totalement la plaisance  malgré ses milliers de kilomètres de côtes.

Par contre, nous n’avons pas encore  assimilé la notion de « siesta locale ». Pour notre entrée dans le port, nous avions mis les petits plats dans les grands (j’avais même revêtu mon nouveau polo brodé au nom du bateau) et S.A.S.³ avait fait l’objet d’un nettoyage complet, vidant du même coup tous nos réservoirs d’eau.

Nous avions réservé notre place la veille et donc nous savions où nous devions aller. La marina nous avait  promis de l’aide pour l’appontement,  il suffisait d’appeler ce que nous avons fait. Oui mais … C’était la « siesta locale » donc personne en vue dans un rayon de 100 m. ! Je rectifie … Il y avait un pauvre « marineros » qui nous attendait mais à l’autre bout du port et le temps qu’il arrive, nous étions amarrés. D-é-ç-u  j’étais … C’est ce que l’on appelle « rater son entrée ».

Enfin, il faut tout dire … A l’heure précise où j’écris ces quelques lignes, je suis confortablement assis dans le cockpit protégé du soleil par notre bimini, un coca bien frappé à portée de main, un petit courant d’air m’évite de transpirer et j’écoute sur la Hi-Fi extérieure Simon and Garfunkel sans souci de déranger qui que ce soit. Finalement, la « siesta locale » n’a pas que du mauvais … Il faut juste s’y habituer.

Par contre et c’est un peu moins commode, le bureau de la marina est fermé jusque … lundi matin ! Cela me donne bien envie de quitter le port dimanche soir …

Ce dimanche, le soleil nous a quittés et des nuages très menaçants ont fait leur apparition en milieu d’après-midi : Amusant mais vous en voyez Ann fort réjouie !

Nous avons donc pris nos vélos pour visiter Sanxenxo et Porto Novo : Si j’osais la comparaison, je dirais Deauville et Trouville à la mode espagnole. Il s’agit réellement de deux stations balnéaires : Cafés, bars, restaurants, hôtels, immeubles à appartements  en surnombre, ruelles semi piétonnières, sens interdits à tout va, plages, les beaux magasins sont surtout concentrés à la marina de Sanxenxo mais toujours pas de shipchandler digne de ce nom !!

La marina de Porto Novo est essentiellement tournée vers la petite pêche tandis que celle de Sanxenxo est plus orientée vers la plaisance. Le nombre de bateaux à moteur y est très important avec en phare, deux grosses unités identiques de 31 m. La petite plaisance (dériveurs, planches à voile) y semble également très active.

Lundi 02.05.2011 . Le soleil brille dans le ciel bleu et votre serviteur se voit affecté depuis samedi d’une étrange affection : Chaque fois que je reste immobile debout pendant un certain temps, ma jambe gauche fléchit de manière parfaitement incontrôlée  et remonte jusqu’à cacher mon pied dans mon plumage ! Vraiment bizarre, il faudra que j’en parle à mon vétérinaire.

Il y a quelques jours déjà, nous avions constaté que le pneu arrière (évidemment) de l’un de nos deux vélos pliables se dégonflait. Avec un bon gonflage, je tenais facilement trois jours mais quand même.  Nous avons voulu profiter que pour une fois que nous n’étions pas au mouillage … pour procéder à une réparation. Trouver le vendeur de vélo local ne fut pas compliqué et de surcroît, nous arrivions 10’ avant sa fermeture de midi. Notre homme n’avait rien d’autre à faire et se proposa de procéder immédiatement à la réparation. Une grosse demie heure plus tard …  Il nous montrait que la rustine ne collait pas sur la petite crevaison !! Soit et bon pour une nouvelle chambre à air.

Croire que la vie est simple ou que tout est standard relève du plus grand optimisme.  Bien évidemment s’agissant d’un vélo de fabrication anglaise, il y avait peu de chance que notre gentil réparateur ait cette chambre à air de stock.

Nous sommes donc repartis avec les deux vélos mais si démonter le pneu arrière se révéla à la limite des compétences de notre homme, le remonter s’assimila à un miracle ! Enfin s’il ne nous fut rien demandé pour la peine, j’ai dû regonfler mon pneu trois fois pour arriver à la marina … J’ignore pourquoi mais ma jambe gauche ne veut décidément plus descendre !

De manière tout aussi curieuse quand je vois un chat dans la rue, j’ai un geste de défense … Va réellement falloir que j’aille consulter un vétérinaire.

Mardi 03.05.2011 … Il continue de faire superbe ! Nous avons donc profité de la journée pour  aller visiter le centre historique de Pontevedra (cfr. fichier Ambiance) situé au fond de la ria.

Mercredi 04.05.2011 … En route pour Vigo.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :