Publié par : Ann & Stéphane | 13 avril 2011

La Coruna, 13.04.2011 – El Viva España !

Il fait splendide même si avec un vent de Nord, il ne fait pas chaud sauf lorsqu’on est à l’abri. La marina est moderne, bien aménagée (32A  aux bornes électriques –  tuyau d’eau – larges pontons – longs catways) et surtout spacieuse. Cette impression d’espace est encore agmentée du fait qu’elle est quasi vide !! Renseignements pris, la marina accueille environ 80 visiteurs par jour en haute saison essentiellement des Canadiens qui ont fait la traversée de l’Atlantique …, des Scandinaves, des Anglais mais aussi des Français et des Belges (ouf!) .

Le port est très bien protégé et l’accès aux pontons n’est possible que par une porte à fermeture magnétique un peu de revêche de maniement d’ailleurs !

Les gens du pays sont tout simplement charmants et fort serviables. Et que dire de l’accueil qui nous est réservé au port: Fantastique ! Hier soir, nous avions un problème de branchement avec notre fil électrique. Vous ne le croirez sans doute pas mais le surveillant du port est resté près de deux heures avec nous pour résoudre la panne allant même jusqu’à prendre l’initiative de vérifier la fiche de notre câble. Nous ne sommes pas habitués à tant de gentilesse de la part du personnel portuaire …

La connexion internet est excellente contrairement à ce que nous avons connu à La Rochelle … Toutefois, si vous travaillez avec Outlook ou Outlook Express il vous faudra impérativement changer votre SMTP sortant si vous désirez envoyer des E-mails et alors là c’est une autre affaire ! C’est simple, nous y avons renoncé et dorénavant nous travaillons avec gmail.

La Coruna est un port en eau profonde: +/- 10 m à notre emplacement avec un très faible marnage ! Aux port des Minimes de La Rochelle et avec un tirant d’eau de 2.50 m, nous ne pouvons rentrer à marée basse que lors de faibles coefficients … Il n’y a ni porte, ni écluse, juste une petite houle mais très minime, secoue gentillement le bateau.

Ponton fuel avec amarres à poste bien dégagé ! Cela peut paraître idiot mais dans de trop nombreux ports, le ponton fuel est encombré de bateaux qui n’ont pas trouvé un emplacement en sorte qu’à chaque fois, bonjour les manoeuvres pour y accoster. Vous l’aurez aisément compris … C’est le cas du port des Minimes de La Rochelle.

Le plus grand bémol est la quasi absence de tout shipshandler ! Nous en avons bien  trouvé deux petits mal achalandés à l’autre bout de la ville mais c’est aussi tout. Selon nos renseignements, il existerait un  grand « Pombo » à cinq ou six kilomètres à l’extérieur …

En clin d’oeil, je préciserais que les droits de port sont calculés sur présentation de la lettre de pavillon … et qu’il nous en coûte 55,49 € /jour (eau, électricité et internet). Il s’agit d’un tarif hiver (1er novembre au 30 avril) appliqué également en France soit 50%. Comme nous sommes membres de « Sail To Word »  nous bénéficions de 15% de réduction supplémentaire …

Les horaires en Espagne sont par contre, un peu déconcertant: 9 h à 14 h et 16.30 h à 20 h voire 21 h. Quant aux restos, difficile d’en trouver ouverts le dimanche soir et en semaine, généralement qu’à partir de 21 h !!

La Coruna est ceintrée par une large promenade tout le long de mer. La circulation n’y est pas trop dense. Nombreux sont les points de verdure plus accueillants les uns que les autres. La ville abrite un petit port commercial au trafic plutôt calme.

Nous avons pu constater comme les terrasses aux étages des immeubles sont pour ainsi dire inexistantes et lorsque l’immeuble en est pourvu, les terrasses sont totalement fermées ce qui donne un style particulier à l’ensemble.

Contrairement à l’idée que j’en avais, La Coruna n’est pas La Rochelle en tant que grand centre nautique. Il semble sous réserve de vérification bien entendu,  relativement difficile de trouver tous les corps de métier de la mer. Les lifts sont plus adapatés aux petits bateaux de pêche locaux qu’aux grosse unités et les « plaisanciers » espagnols semblent peu nombreux.

Si à La Rochelle, on a le sentiment que la mer et la plaisance revêtent une grande importance pour les autorités de la ville au point que le Grand Pavois de septembre est LE plus grand événement annuel, on n’a pas l’impression ici à La Coruna que tout soit tourné vers la mer que du contraire, oserais-je dire !

Avec l’anglais on parvient aisément à se faire comprendre presque partout … Il faut également faire attention en parlant français car on peut parfois être surpris d’être parfaitement compris ! A la marina, un membre du personnel des pontons a fait ses études à Paris …

Contrairement à ce que j’avais lu, on peut payer sans problème avec sa carte de crédit. Inutile donc de se ballader du moins à La Coruna, avec un portefeuille rempli de billets de banque. La vie ne nous a pas paru ni plus cher, ni moins cher que chez nous. Le diesel est un tout petit peu moins cher qu’en France.

Une liaison bus (ticket à 1,30 €) vous amènera sans difficulté jusqu’à l’aéroport où pour 37,00 € vous aurez un vol de 1.30 h jusque Paris et de là, le TGV jusque Bruxelles. En bref, il coûte moins cher et c’est plus rapide de partir d’ici que de La Rochelle avec le train …


Responses

  1. Chère Ann, se croisera-t-on sur l’Atlantique ? Je pars ce dimanche à Fort-de France, rejoindre l’embarquement d’un 47 pieds, direction les Açores, Horta précisément. C’est ma première mise en jambe de longue traversée, après un trentaine d’années de cabotage. Et sans doute une mise en bouche pour d’autres aventures voileuses. Car j’ai quitté le CPAS, retrouve avec bonheur mes activités de consultant en France, à rythme et un niveau d’intérêt bien différents de l’administration… Je suis à travers vos mails vos aventures, c’est hautement sympa. Et Gascogne n’a pas été fidèle à sa réputation de traversée trop difficile, mieux pour vous. Bon périple, je te raconterai mes aventures vers la fin mai. Bon vent.
    paul-vermeylen@skynet.be

  2. bravo pour cette belle navigation que vous nous avez fait partager .

    Déjà en 1998 , je n’ai pas pu trouver à La Coruna de latte de GV perdue dans le Golf .Aucun shipchandler à moins de 70 Km à l’époque .

    Amitiés .

    Henri.

  3. Bonjour,
    Toujours heureux d’avoir de vos nouvelles. Le Gascogne a été fidèle a sa réputation…(mauvaise). Bon repos à Coruna. Je rève en vous lisant…mais c’est trop tard pour moi…et l’électronique n’a jamais été mon fort.
    Bonne nav. Ici (cote belge) ce vendredi : soleil ,2Bft N, = ca n’avance pas…
    Amitiés de Ghislaine et Pierre


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :