Publié par : Ann & Stéphane | 28 février 2011

Une histoire de compas…

La Rochelle 28.02.11.

La météo annonçait 6-7 B mollissant dans l’après-midi à 4-5 B … Sortir ou pas sortir ? The question …

Le rendez-vous ayant été pris de longue date, nous avons pris le risque de sortir car par un vent de NE, la baie est très bien protégée par l’île de Ré et donc nous pouvions raisonnablement prévoir que la mer serait calme ce qui restait tout de même préférable pour les opérations de compensation de notre compas.

Connaissez-vous la différence entre un compas et une boussole ? Réponse en fin de texte …

« Compenser » un compas … Comme chacun le sait, cet instrument indique le Nord magnétique. Oui mais voilà sur un bateau et de surcroît en aluminium, le compas est souvent faussé par diverses masses métalliques. La compensation vise à équilibrer ces influences en manière telle de les annuler. Seul un spécialiste peut réaliser ce travail.

Pourquoi vouloir compenser le compas du bord alors que plus aucun plaisancier ne se soucie encore de sa déviation en raison de l’évolution de la technologie embarquée qui permet d’un seul regard de connaître précisément la position du bateau ?

En fait, S.A.S. 3 est équipé de quatre compas qui donnaient un Nord magnétique différent ! Alors auquel se fier lorsque nous traverserons l’Atlantique ? C’est qu’une différence de plusieurs degrés sur une telle distance peut se révéler assez surprenante à l’arrivée et comme nous ne souhaitons pas devenir de nouveaux Christophe Colomb ….

Notre expert réalisa la compensation en un temps record et la déviation résiduelle (celle qui ne peut être corrigée) à chaque degré ne dépasse pas 1,5 degré. Nous allons maintenant pouvoir re-corriger les compas des deux pilotes automatiques …

Pour ma part, j’en ai profité pour faire meilleure connaissance avec notre désalinisateur qui montrait une légère tendance à s’assoupir dès que j’avais le dos tourné ! En relisant mes notes, j’ai pu effectivement constater que la pression basse était trop … basse et que ceci expliquait cela.

A moi les joies de contorsions impossibles pour atteindre la face latérale cachée de la bête (celle qui se trouve du côté de la cloison. Si, si vous pouvez bien regarder la photo, les deux filtres sont à hauteur des tuyaux transparents !) et des sourdes angoisses à dévisser les filtres 25 & 5 microns. Qu’est-ce qui allait encore me sauter à la gueule ?

J’aurais bien attendu d’être au port pour faire cela un autre jour mais comment vérifier par la suite que tout était bien remis en ordre ? Donc « quand il faut … il faut ». Haut les cœurs ! Mais bon Dieu, crénom de D…quel est l’imbécile qui a serré ces filtres !

Contre tous mes pronostiques les plus optimistes, je m’en suis sorti sans même m’arroser de la tête au pied et le plus incroyable … CELA MARCHE !!

Après tous ces travaux d’Hercule, nous aurions bien profité de la belle météo mais l’heure tournait et la marée ne nous aurait pas attendue. Donc, la mort dans l’âme nous sommes retournés à notre emplacement habituel.

PS. Différence entre compas et boussole ? Mais bien sûr mon cher Sherlock … Une boussole est équipée d’une aiguille dont la partie aimantée est influencée par le magnétisme terrestre tandis que sur un compas c’est toute l’alidade (la rosace) qui tourne.

La seule photo de S.A.S. 3 à son emplacement, nous a valu d’un admirateur anonyme le qualificatif de « La dernière histoire belge ! » …

Publicités

Responses

  1. Garde le cap et surtout, surtout…ne perd pas le Nord

  2. Vous avez raison : sur un voilier il faut un (ou des)compas tout à fait bien règlés
    l’électronique tombe parfois en panne ….Et en outre il faut encore savoir calculer
    un cap (avec carte, latte, soleil…)comme au bon vieux temps…on ne sait jamais
    si la batterie est out ….
    Bonne nav et amitiés
    Pierre Jonnart

  3. « de surcroît en aluminium, le compas est souvent faussé par diverses masses métalliques. » Hmm.. aluminium is not magnetic (I just checked in my workshop!) 😉 Merci pour l’article, Stephane. Amities, Hugh

  4. Votre dossier n’est pas mal… mais il n’indique rien sur l’HISTORIQUE du compas.
    Pourez-vous enrichir votre dossier?
    Merci d’avance.

  5. Bonjour Haris,

    Tout d’abord, un grand merci de t’intéresser à notre site. Mais pour répondre à ton attente, je pense qu’il est préférable que tu utilises le moteur de recherche Google qui te renseignera beaucoup mieux que je ne pourrais le faire. Notre blog n’a aucune prétention encyclopédique mais seulement de donner des news de S.A.S.³ et de son équipage. Comme toutefois, celui-ci s’adresse autant à des marins qu’à des non-marins, il m’a paru nécessaire de temps à autre, de donner un petit mot d’explication.

    Merci de ta compréhension.

  6. Bonjour Pacha,

    très bonne lecture pour congé de fin d’année. Félicitation pour la traversée.
    J’ai loué un catamaran 60 » avec des amis pour visiter la corse en été.
    Passion qui ressort après longue pose.
    J’espère que vous allez bien et je vous souhaite une bonne et heureuse année sur SAS3.

    Marc vdg


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :