Publié par : Ann & Stéphane | 29 janvier 2011

28.01.11 – La Rochelle: Mises au point lors d’une sortie un peu musclée.

C’était prévu de longue date ! Toutefois, cette sortie nous obligeant à passer au moins une nuit au Port des Minimes, beaucoup d’occasions furent manquées …

Bien évidemment et comme un fait exprès, la date retenue correspondait à une météo peu clémente au niveau des températures (6°) et du vent (force 5 à 6 B.). Mais comme dit l’adage : « Quand faut y aller, faut y aller. »

Comme s’il l’avait senti, notre ami Henry Clément avait choisi ce week-end pour venir nous dire bonjour … Il a donc eu droit à cette sortie : Un bonheur ou un malheur pour lui ? Il a eu la politesse de nous dire qu’il avait beaucoup de chance et apparemment du moins, il a apprécié.

Si ces dernières sorties en mer, j’en étais arrivé à me convaincre que notre bateau se manoeuvrait comme une mobylette qu’elle ne fut pas ma surprise de me retrouver subitement avec une grosse Harley Davidson … Impressionnantes la prise au vent et l’inertie qui en découle ! Notre sortie du bassin me donna ainsi quelques petites frayeurs mais je m’efforçai de ne rien en laisser paraître.

La première partie de la sortie en mer se limita au chenal d’entrée, en des opérations de calibrage réalisées au moteur. Rien de très affolant mais qu’est-ce que cela caillait !

Plus tard, bien plus tard aurais-je envie de dire, nous sommes passés aux choses sérieuses en envoyant la toile.

Si l’envoi de la grand-voile fut un modèle de perfection car nous étions trois à la manœuvre, son réglage se révéla plus subtil. De facto, il y avait un peu trop de vent pour la laisser haute et une prise de ris s’imposait. Mais comme d’accoutumée, on choisit d’abord la solution de simplicité …

Le recours à la trinquette nous obligea à l’emploi des bastaques. Il s’agissait d’une toute première pour nous !  L’assurance de Didier de la sa. Pochon nous rassura et l’opération se réalisa sans problème à l’exception d’un petit surpattement de l’écoute sur le winch qui m’angoissa légèrement !

Au largue, S.A.S. ³ file sans problème ses 10 nœuds et se montre extraordinairement stable et fort souple. Légèrement surtoilé, le bateau s’est montré malgré tout un plus gîté qu’à l’accoutumée et malgré une mer peu formée en raison d’un vent de terre, nous avons été copieusement aspergés en l’une et l’autre occasion !!

La prise du premier ris se révéla fastidieuse par manque de coordination au niveau de l’équipage. En fait, j’aurais été mieux inspiré de donner la barre à Didier et de réaliser l’opération avec Ann car nous sommes les seuls à connaître notre bateau et ses spécificités propres notamment en ce qui concerne la difficulté pour la grand-voile de descendre.

Avec un ris dans la grand-voile, le bateau était prêt pour le grand voyage. Ceci nous valut moult compliments et comme vous le devinez … J’ai bu du petit lait. « Comment dis-tu ? Excuse-moi mais avec le vent je n’ai pas compris ce que tu me disais … ». « Je disais qu’il était hyper agréable à la barre, raide à la toile, qu’il avait des réactions très douces, parfaitement équilibré, il réagit de manière linéaire sans distorsion aux surventes. » Un technicien qui avait passé toute la sortie à l’intérieur, me disait quant à lui qu’il avait été surpris comme le bateau était agréable et très doux … Que du bonheur, que du bonheur !

Mais comme les plus belles choses ont inévitablement une fin, il a bien fallu se résoudre à rentrer au Port des Minimes avant que le chenal n’assèche trop.

L’affalage de la grand-voile sans être pour autant un modèle du genre, fut très correct. Il faut avouer que la seule bonne façon de s’y prendre, reste encore de grimper sur la bôme, d’aller à son extrémité et de mettre en place la voile en remontant vers le mât. Cela fait monter l’adrénaline quand la mer est mauvaise mais en les cas d’espèce, la mer était calme.

Nous avions réservé une place pour la nuit mais comme il fallait s’y attendre, celle-ci était occupée ! Par chance, nous en avons trouvé une autre qui correspondait pile poil à la taille du bateau. Si la manœuvre aux propulseurs s’est avérée payante, j’ai tout de même poussé un « ouf » de soulagement lorsque S.A.S.³ s’est aligné à la parallèle du ponton ce qui ne me paraissait pas évident au départ.

Juste derrière nous, un Jeanneau 57’ de Brésiliens qui partaient le lendemain pour Lisbonne, Canaries, Antilles & Brésil. Le plus incroyable est qu’il ne s’agit pas d’un cas unique à La Rochelle.

Le lendemain, nous retrouvions notre emplacement habituel en l’ancien bassin des chalutiers.

Publicités

Responses

  1. Chers amis clients,

    Je constate avec plaisir, en lisant vos propos, que malgrés les déboires
    que nous avons connu en ce qui concerne la finition de votre superbe
    voilier, l’ envie de partir explorer les grands espaces océaniques soit
    restée inaltérable. J’ éspère que vous êtes pleinement satisfaits en ce
    qui concerne la qualité et les performances de votre bateau.

    Pour ma part, je suis toujours à la recherche d’ un job, et me demande
    parfois si je ne devrais pas créer mon propre chantier (avoir construit tant
    d’ unités en 33 années…)

    Pour mieux se rappeler de moi, j’ était responsable du pont et de la charpente
    de votre navire. De surcroit, conscrit de Ann (année et mois)

    à bientôt des nouvelles de vos aventures,

    PATRICK (chaudronnier)

  2. Bonjour Patrick,

    Ce projet correspondant au rêve de toute une vie, il aurait fallu beaucoup plus pour nous abattre …

    Nous ne sommes pas « pleinement satisfaits » de la qualité et des performances de notre bateau mais super, super heureux et comment pourrait-il en être autrement ?

    Chaque jour, nous comptons des dizaines d’admirateurs qui n’hésitent pas à le prendre en photos sous tous ses angles ! C’est tout simplement la folie douce. Nous n’aurions jamais pensé déclencher un tel engoûement !

    Nous espérons que tu trouveras ta nouvelle voie car il serait dommage de perdre à jamais une telle compétence.

    Bien à toi,

    Stéphane SWINNEN.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :