Publié par : Ann & Stéphane | 14 décembre 2010

Home sweet home …

14.12.10 – La Rochelle.

Les « mises au point » se succèdent et parviennent même à me surprendre ! Croire en effet, que tout est acquis dans un domaine précis peut se révéler ravageur !

Après un court séjour à Bruxelles, je suis heureux de pouvoir retrouver ma petite ( !)  femme et mon superbe bateau … « Home sweet home ». Nous sommes vendredi soir et durant la semaine écoulée, l’aspect « communication » du bord a enfin réalisé – paraît-il – des avancées significatives … Il était temps car nous en étions restés à l’heure de la préhistoire !

Un peu fatigué par la route (850 Kms) et alors que je me prélasse devant la télévision du carré, je ressens un air de plus en plus tiède sortant de la bouche du chauffage ! Etant entendu qu’il ne s’agit pas d’une première … je vérifie immédiatement la pression sur le circuit : 200 gr au lieu du bar préconisé !! Une petite manipulation et voilà que le circuit d’eau glycolée (eau + antigel) retrouve vie … mais pas la température !!

Il s’ensuit une soirée des plus animée … à la recherche de la cause de la panne de chauffage. Et quand je pense que tout le monde se demande à quoi nous passons nos journées …Vers 1.30 h du matin de guerre très lasse, je jette le gant non sans avoir  mis au passage « en indisponibilité définitive » la souris intégrée de mon pc portable … « Home sweet home ».

Pour me consoler, Ann veut me faire une démonstration de notre nouvelle connexion GPRS du bord … Manque de pot, le système ne fonctionne plus … « Home sweet home ».

Avant d’aller nous coucher dans un froid grandissant, je veux éteindre nos appareils de navigation B&G … Ils ne s’éteignent plus … « Home sweet home ».

Une inspection de nos jauges d’eau m’indique qu’en raison du gel qui sévit à nouveau, nous serons très prochainement de « corvée d’eau » et cerise sur le gâteau, la prochaine ouverture des portes est fixée à 7h du matin … « Home sweet home »

Le lendemain, la recherche de la panne reprend de plus belle mais sans résultat probant … Pire, la chaudière ne donne cette fois-ci plus aucun signe de vie ! Cela m’aura toutefois permis d’apprendre que cette dernière est alimentée par le réservoir « journalier » (il y a quatre réservoirs au total) qui pour l’instant n’est pas encore mis en service. Une explication de la panne pourrait trouver partie de sa réponse en le fait que le réservoir journalier n’ayant pas été alimenté en diesel par rejet du moteur principal ou du groupe, était vide !

La journée de dimanche est dédiée à la maintenance : Faire tourner le moteur de l’annexe, sortir la passerelle hydraulique, aérer les voiles d’avant, faire tourner le guindeau et le cabestan le tout sur base du principe fondamental que tout appareillage se détériore plus vite en ne fonctionnant pas … qu’en fonctionnant.

Le guindeau qui sert à remonter l’ancre en est un bel exemple : Peu utilisé en plaisance, ce dernier ne fonctionne parfois pas durant toute une saison avec la conséquence que le jour où il faut s’en servir … Il vous laisse en rade ! Je m’évertue donc à tout faire « tourner » pour en vérifier d’une part, le bon fonctionnement et d’autre part,  en assurer une prise en main parfaite.

L’utilisation de l’annexe reste toujours « délicate ». Imaginez-vous  à bord  d’une Porsche mais vous ne disposez que d’un parking de grande surface pour faire tourner le moulin ! Déjà vous vous sentez un peu à l’étroit mais de surcroît, votre vitesse est limitée drastiquement à 3 nœuds ! Qu’à cela ne tienne, en bon élève discipliné, je respecte scrupuleusement le prescrit portuaire en cerclant dans le bassin (les portes sont fermées … Nous sommes à marée basse).

Après une demie heure d’ennui, je décide de passer à une autre maintenance mais voilà que la courte allée qui mène au bateau, me pousse à faire une « pointe » … le temps de mettre la manette à fond et de la remonter tout aussitôt. Mais pour mon malheur, je n’avais pas remarqué qu’un plaisancier se trouvait justement sur son bateau dans mon allée !!!

Bigre … Le bougre sort prestement de son carré pour m’engueuler copieusement. Soit … Il a raison mais réellement c’est un concours de malchances. Je ne réponds pas et laisse les choses en l’état.

Plus d’une heure plus tard et alors que je suis en train de chipoter gentiment sur le pont, le bougre vient jusqu’à notre bateau pour m’engueuler en faisant plusieurs fois référence à ma qualité de « professionnel » !! A ne pas en douter, il me prend pour le skipper et mandai d’un riche propriétaire …Il va peut-être falloir que je fasse un effort du côté de mon look tiers monde en folie !

Comme j’invite le bougre à se calmer, il me demande de descendre sur le ponton pour « s’expliquer » ! Même s’il n’aurait pas fait le poids … encore que … on ne sait jamais, je décline l’invitation qui m’est lancée, par un profond mépris ce qui me vaut un « connard » répété à l’envi avant que le bougre ne s’en retourne à son bateau … « Home sweet home ».

Durant la nuit de dimanche à lundi et comme la veille, nous faisons marcher nos deux chaufrettes électriques en veillant à ne rien allumer d’autre pour éviter de faire sauter le disjoncteur du quai (16A max.) et éviter ainsi d’avoir à faire tourner le groupe électrogène toute la nuit.

Vers 5.30 h du matin  Ann est réveillée (elle a le sommeil léger) par un bruit dans le bateau. Elle se lève et constate que le fusible du quai a sauté durant la nuit ! Conséquence … Notre parc de batteries « service » est très largement entamé nous laissant même croire à son deuil … « Home sweet home ».

Mais comme même les meilleurs moments ont une fin, vers midi nous avions toutes nos assurances quant à notre parc de batteries et un technicien remettait en route notre chauffage … « Home sweet home ».

Ah oui …J’allais oublier … La cause de la panne du chauffage … Une simple fiche mal clipsée … Quant au problème de l’internet … Juste le forfait qui était expiré.

Publicités

Responses

  1. La collection de couvre-chef de Steph me laisse pantois……J’ai hâte d’en découvrir d’autres.
    Pour le reste….. »que serait la vie sans ses petits tracas? »

    • Monotone à ne pas en douter …

  2. Salut à vous deux,

    Il semble que SAS3 soit vraiment un bateau très technique. Stef a choisi un bonnet trop large! Faites gaffe! S’il descend plus bas sur le front, il se demandera qui a éteint la lumière….

    Néanmoins, nous vous souhaitons de tout coeur uen année 2011 sans aucun(s)
    problème(s)…..

    DD & J.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :